Markus Kayser apparaît au milieu du désert, tout de blanc vêtu, panama sur la tête, pas plus gêné que ça par la chaleur torride qui semble régner dans le désert égyptien.
Partant de l’observation toute simple que ce qui est le plus répandu dans un désert sont le sable et le soleil, il nous montre le fonctionnement de sa machine qui utilise le rayonnement du soleil concentré par une loupe pour atteindre le point de fusion du sable (de la silice qu’il contient plus précisément) afin de frabriquer du verre.
Cette machine suit donc un shéma très précis réalisé à l’aide d’un logiciel Open Source, qui la guide et la transforme en une véritable imprimante 3D.

Cette réflexion qui exite maintenant depuis quelques années, repose sur la recherche de solutions à moindre coût et utilisant les ressources locales pour l’habitat dans les zones arides du globe, comme le montre l’architecte italien Enrico Dini, concepteur de la plus grande imprimante en trois dimensions du monde.

Markus Kayser – Solar Sinter Project from Markus Kayser on Vimeo.

La machine tient dans un petit utilitaire :

L’installation est plutôt simple et autonome en énergie :

Ce qu’il est possible de réaliser :

Le sable en fusion devient du verre :

Détails techniques de la machine :

Je vous invite à aller découvrir les autres travaux de ce jeune créateur plein de ressources, dont les réflexions pourraient en apporter à ceux qui en sont dépourvus.